Prédiction de pannes en mode aveugle

Énergie
Nouvel emblème de l’industrie 4.0, la maintenance prédictive est un puissant facteur de performance économique, mais aussi de performance environnementale.

La maintenance prédictive et son impact positif sur l’environnement

Nouvel emblème de l’industrie 4.0, la maintenance prédictive est un puissant facteur de performance économique, mais aussi de performance environnementale. Découvrez comment le marché de la maintenance prédictive s’inscrit avec brio dans la transition écologique.

La maintenance prédictive est une approche moderne de la maintenance, basée sur l’anticipation des pannes grâce à l’intelligence artificielle. En pratique, des capteurs connectés sont reliés aux équipements industriels et transmettent en temps réel des données relatives à leur fonctionnement. Ces informations sont ensuite interprétées par un logiciel d’analyse qui, grâce à un algorithme de machine learning, est capable d’identifier les signaux faibles indiquant la défaillance ou le vieillissement d’un appareil. Les techniciens sont alors informés par le logiciel de l’imminence d’une panne et peuvent anticiper et planifier les opérations de maintenance nécessaires pour réparer l’équipement avant qu’il ne cesse de fonctionner.

 

Découvrez DiagFit, la solution de maintenance prédictive industrielle

Plus rapide et plus économique que la maintenance préventive ou corrective, la maintenance prédictive est également bénéfique pour l’environnement. Dans quelle mesure ? Voici nos réponses.

 

La maintenance prédictive contribue à réduire les émissions de CO2

Lorsqu’une panne se produit et qu’une partie de la chaîne de production d’une usine cesse de fonctionner de façon inopinée pendant les heures d’activité, l’enjeu pour les services de maintenance est d’agir au plus vite pour limiter les pertes. Généralement, cela implique de mettre en œuvre des interventions d’urgence et de sortir l’artillerie lourde, autant sur le plan humain que sur le plan technique. Pour réparer un appareil le plus rapidement possible, il peut être nécessaire de faire intervenir plusieurs techniciens et de mobiliser un arsenal de dépannage d’urgence particulièrement énergivore.

Sachant qu’un site industriel compte en moyenne 25 arrêts machines non planifiés par mois, ce type d’opération se répercute inévitablement sur l’empreinte carbone de l’entreprise.

Grâce à la maintenance prédictive et à l’entretien régulier et stratégique des équipements à la lumière des informations fournies par les capteurs, l’occurrence des interventions de maintenance corrective est fortement réduite, de même que leurs répercussions environnementales.

 

La maintenance prédictive allonge la durée de vie des équipements

Bien souvent, les équipements industriels défectueux qui doivent être remplacés auraient pu rester fonctionnels encore longtemps avec un meilleur entretien. La raison de cette maintenance inefficace ? Un écart entre l’usure théorique d’un actif et son usure réelle, qui dépend de nombreux facteurs non pris en compte dans les recommandations d’entretien du constructeur. Il est donc fréquent que certains équipements s’usent plus rapidement que prévu ou présentent des dysfonctionnements qui passent inaperçus jusqu’à ce que la panne survienne.

La maintenance prédictive, en détectant les premiers signes de faiblesse d’un équipement, permet aux experts de le remettre en état à l’aide de réparations souvent minimes et d’éviter son vieillissement prématuré.

Il peut par exemple s’agir de colmater une fissure avant qu’elle ne s’étende de manière irréversible, ou bien de remplacer une vis endommagée avant que toute une structure ne s’effondre.

 

L’optimisation de la consommation d’énergie grâce à la maintenance prédictive

Il est très fréquent qu’un dysfonctionnement sur un équipement entraîne une surconsommation énergétique. Dans le cas d’un problème localisé sur de petits appareils, l’impact sur l’environnement peut être anecdotique. Mais dès lors qu’il s’agit d’infrastructures importantes, les volumes d’énergie consommés sont décuplés, et la moindre anomalie peut avoir des conséquences écologiques considérables.

Prenons l’exemple d’un avion :

Vous l’aurez compris, à l’échelle du secteur aéronautique, même une surconsommation minime peut avoir de graves répercussions sur l’environnement.

Là encore, une solution de maintenance prédictive permettrait d’identifier une faille sur le moteur d’un avion avant qu’elle ne se manifeste, et ainsi de prévenir un surplus d’émissions de gaz à effet de serre. A la clé, une réduction des coûts, des économies de ressources naturelles, et, à terme, l’opportunité pour les ingénieurs de concevoir des pièces optimisées pour réduire l’impact écologique de tout un secteur d’activité.

Pour en savoir plus, découvrez les cas d’usage de notre solution de maintenance prédictive dans le secteur de l’énergie.

 

Nos cas d'usage