La sécurité des données dans l’industrie 4.0

Industrie 4.0
A l’ère de l’industrie 4.0, alors que nos moyens de production sont de plus en plus digitalisés, la sécurité des données prend une importance inédite.

La sécurité des données au coeur des enjeux de l’industrie 4.0

A l’ère de l’industrie 4.0 et de l’IoT (Internet of Things), alors que nos moyens de production sont de plus en plus digitalisés, la sécurité des données prend une importance inédite. Cette industrie du futur, dans laquelle équipements physiques, systèmes de contrôle et d’information sont interconnectés, aspire à l’excellence opérationnelle. Entre économies d'énergie et de matières, maintenance prédictive, gain de productivité, optimisation des processus et automatisation des tâches à faible valeur ajoutée, les bénéfices de cette évolution sont indiscutables.

Mais comme toute autre opportunité, l’avènement de l’industrie 4.0 s’accompagne de risques, notamment liés à la sécurité des données, qu’il est nécessaire de comprendre pour assurer la pérennité des entreprises industrielles d’aujourd’hui et de demain.

 

L’industrie dans le viseur de la cybercriminalité

Si les systèmes industriels sont tenus de respecter des normes spécifiques, constituant un premier bouclier contre les attaques malveillantes, cela suffit rarement à les protéger de façon exhaustive. Il y a encore quelques années, quand les données stationnaires étaient légion, le piratage du réseau informatique d’une usine pouvait conduire à des pannes sur le site en question ou à des vols de données localisés.

Aujourd’hui, une telle attaque peut compromettre le fonctionnement de toute la chaîne de production et ce, sur l’ensemble des sites industriels reliés au système. Les conséquences potentielles sont loin d’être négligeables. Selon le type d’activité et l’ampleur de l’atteinte, les répercussions peuvent aller du vol de propriété intellectuelle à la catastrophe nucléaire, en passant par l’arrêt de la production, un incendie, une inondation ou l’altération de tout un arsenal industriel, pour ne citer que ces exemples.

Pour les cybercriminels, il s’agit là d’une aubaine rare. Avec une surface d’attaque plus vaste que jamais et des conséquences pouvant facilement approcher le cataclysme, l’appât du gain est plus attrayant que jamais, pour un concurrent sans vergogne comme pour un hacker en quête de rançon. Pour capitaliser sur les failles inhérentes à cette industrie 4.0, les cybercriminels développent des ransomware et des logiciels espions toujours plus sophistiqués et agressifs. Il incombe aux acteurs de l’industrie de protéger leurs données numériques et leurs équipements proportionnellement à la menace qui pèse sur ceux-ci.

À quoi ressemble la sécurité des données dans l’industrie 4.0 ?

La sécurisation des données dans cette industrie ultra-optimisée passe premièrement par la première couche du réseau opérationnel. Garantir l’intégrité des capteurs et des objets connectés, c’est garantir à la racine l’intégrité des informations traitées dans le Cloud. Chaque dispositif IoT, chaque automate programmable, chaque poste de supervision doit être sécurisé, tout en veillant à ce que le système de protection n’entrave pas la production. L’équilibre peut être difficile à trouver.

Cette précaution doit s’accompagner d’une segmentation des systèmes d’information afin d’isoler les parties les plus vulnérables des autres. L’objectif étant, en cas d’attaque ou de défaillance, de limiter les dommages et d’éviter la contamination de l’ensemble du système.

A ce titre, la maintenance prédictive joue un rôle particulièrement important dans la protection des sites de production. En détectant en temps réel la compromission des équipements avant qu’ils ne deviennent défaillants grâce au machine learning, il est possible de planifier et d’exécuter les opérations de maintenance avant que la panne ne se produise. En assurant cette continuité opérationnelle, la maintenance prédictive réduit drastiquement le risque de survenue d’une faille de sécurité provoquée par un dysfonctionnement des dispositifs OT et IT.

La segmentation avisée des actifs sensibles, en particulier pour l’IoT, la protection maximale de chaque élément qui compose le système industriel et le recours à une solution de maintenance prédictive font partie des fondements de la sécurité des données dans l’industrie 4.0. Un chantier d’ampleur pour le secteur industriel qui, toujours porteur des stigmates d’une architecture désormais caduque, souffre souvent d’une certaine incompatibilité avec les environnements connectés.

 

Découvrir DiagFit, notre solution de maintenance prédictive 100% sécurisée