Objets connectés dans l’industrie : avantages et inconvénients

Industrie 4.0
L’IIoT, pour Industrial Internet of Things, est au cœur d’une révolution industrielle majeure. Quels sont ses bénéfices ? Quels sont ses risques ? On vous explique.

Les objets connectés : quels avantages et inconvénients ?

Smartphones, tablettes, montres, bracelets et même réfrigérateurs, le marché des objets connectés ne cesse de prendre de l’essor dans nos quotidiens. Dans cet engouement pour la technologie, le secteur industriel n’est pas en reste.

Il ne s'agit plus de savoir si, mais quand l'internet des objets (IoT) deviendra un facteur dominant dans toute industrie. L’ampleur du phénomène dans le secteur est telle qu’il porte désormais un nom spécifique : on parle d’IIoT, pour Industrial Internet of Things.

Les machines communiquent de plus en plus avec les objets, et il est désormais possible de surveiller, de gérer et d'entretenir des appareils à distance et de manière toujours plus automatisée.

D’un côté, ce bouleversement que l’on qualifie parfois de quatrième révolution industrielle ou d’industrie 4.0 ouvre la voie à une production plus agile, plus intelligente et plus rentable. De l’autre, il s’inscrit dans un environnement parfois mal préparé à l’accueillir, et s’accompagne de challenges qu’il incombe aux industriels de relever.

Faisons le point sur les avantages et les inconvénients des objets connectés dans l’industrie du futur.

 

Les avantages de l’IoT dans l’industrie 4.0

S’ils font autant parler d’eux, c’est que les objets connectés ont de quoi séduire les acteurs de l’industrie. Voici quelques-uns des principaux bénéfices liés à l'implémentation de l’IoT dans un outil de production :

  • Des économies considérables :

L’utilisation d’équipements industriels connectés permet de réduire drastiquement les coûts, notamment les coûts humains, grâce à l’automatisation de tâches de plus en plus complexes, mais aussi les coûts d’entretien et de réparation ainsi que les coûts engendrés par les pannes imprévues, grâce à la maintenance prédictive qui détecte les anomalies sur les équipements avant qu’une panne ne se produise. De plus, l’IIoT permet de produire plus rapidement et de façon plus fiable, et donc de gagner en rentabilité.

L’alliance entre production et information permet aux fabricants d’améliorer leurs performances marchandes, mais aussi leurs performances écologiques. Les délais de production sont raccourcis, la gestion des stocks est optimisée, les équipements voient leur durée de vie allongée, et les failles techniques occasionnant une surconsommation d’énergie sont évitées. Résultat, moins d’émissions de CO2, moins de déchets et une utilisation plus efficiente des ressources énergétiques.

  • Une production plus agile et de meilleure qualité :

Le contrôle des machines à distance et la précision des données remontées par les capteurs IIoT facilitent l’ajustement des processus de fabrication en fonction des retours des consommateurs et réduisent fortement la probabilité qu'une défaillance passe inaperçue et entrave la qualité des produits.

Cette révolution technologique est déjà bien amorcée, et pour cause, elle offre des bénéfices inestimables pour les acteurs de l’industrie, et peut être adoptée par tous, quelle que soit la taille de leur structure et leur domaine d’activité. Pour les entreprises qui souhaitent rester dans la course, inclure les objets connectés dans leurs processus de fabrication n’est plus une option, c’est une nécessité.

 

Faire des économies et gagner du temps sur la maintenance des pièces détachées

 

Objets connectés et industrie : des challenges à relever

Comme toutes les opportunités, l’avènement des objets connectés dans l’industrie s’accompagne de risques.

Avant tout, elle implique un changement de paradigme majeur pour les entreprises et les collaborateurs, qui doivent bien souvent changer leur façon de travailler et s’adapter à de nouveaux outils.

Mais le principal challenge à relever à l’ère de la digitalisation des industries porte sur la cybersécurité. Alors que les systèmes d’information, les systèmes de contrôle et les équipements tendent vers une interconnexion toujours plus poussée, l’appât du gain est à son comble pour les cybercriminels qui sont désormais à même de compromettre l’opérationnalité de plusieurs sites industriels avec une seule attaque.

La sécurité des données dans l'industrie 4.0

 

Cette menace pèse d’autant plus sur les structures qui ne sont que partiellement engagées dans l’industrie 4.0, et qui font cohabiter équipements connectés et infrastructures caduques facilement piratables. Le strict respect des normes en matière de cybersécurité, la segmentation des systèmes d’information pour isoler les éléments sensibles des autres et la sécurisation des données à la source sont des précautions indispensables pour les entreprises qui souhaitent prendre part à cette avancée technologique de façon pérenne.

La maintenance prédictive, en détectant la défaillance d’un équipement avant qu’elle ne survienne, est un outil stratégique dans la prévention des failles de sécurité.