Prédiction de pannes en mode aveugle

Transport
Entre enjeux financiers, sécuritaires et environnementaux, le secteur aéronautique doit pouvoir compter sur une solution de maintenance à la hauteur de ses besoins.

L'exigence du niveau de maintenance dans le secteur aéronautique

Depuis quelques années, on constate un besoin croissant de maintenance dans le secteur aéronautique, et pour cause, le trafic aérien a doublé au cours des 13 dernières années. Dans ce secteur en tension où tous les coûts sont très élevés et où chaque défaillance peut avoir des conséquences désastreuses, la maintenance est une question centrale.

 

La maintenance, problématique centrale du secteur aéronautique

Assurer l’opérationnalité de la flotte aéronautique, quoiqu’il en coûte : un enjeu que l’on peut comprendre quand on sait qu’un avion qui ne peut pas décoller coûte en moyenne 75 $ par minute de retard. Si le besoin de sécurité et de continuité opérationnelle est par essence particulièrement élevé dans le secteur aéronautique, cela n’a fait que s’amplifier au cours des dernières années, avec une utilisation plus intensive des appareils, un taux de remplissage souvent maximal, et un trafic qui a dépassé en 2017 les 4 milliards de passagers par an.

Les coûts de maintenance aéronautique sont élevés, et les pertes engendrées par les pannes le sont au moins autant. Pour les acteurs du secteur, s’équiper d’une solution de maintenance prédictive optimale n’est pas une option : c’est un impératif dont dépend leur pérennité.

Comment réduire les coûts de maintenance dans l’aéronautique ?

On estime que la maintenance représente 30 % des coûts dans le secteur aéronautique, hors carburant. Une proportion considérable, qui amène les décisionnaires à chercher des solutions pour réduire au minimum les coûts de maintenance, sans jamais faire de concessions sur le rythme et la rigueur des vérifications et interventions.

Pour répondre à ce besoin, le monde de l’aéronautique s’est emparé de la maintenance prédictive : une méthode de maintenance innovante qui utilise le machine learning pour prédire les pannes et permettre aux équipes techniques d’anticiper leurs opérations.

Pour ce faire, des capteurs IoT sont installés sur les différents équipements et collectent des données sur leur fonctionnement. Ces données sont ensuite traitées par des algorithmes de prédiction qui signalent aux experts métier tout signal de fonctionnement anormal (hausse de température, vibration, surcharge électrique, changement de pression…).

Plutôt que la maintenance curative, qui consiste à intervenir sur l’équipement après constat de la panne, impliquant généralement des temps d’arrêt particulièrement coûteux, ou la maintenance préventive, qui consiste à planifier les opérations selon un calendrier prédéfini en fonction de l’usure théorique de l’équipement, la maintenance prédictive s’impose comme une innovation incontournable pour le secteur aéronautique.

En limitant les opérations de maintenance aux situations de défaillance avérées et en anticipant les pannes pour éviter les arrêts machine non planifiés, la maintenance prédictive permet aux acteurs du secteur de réaliser des économies considérables.

De plus, à l’heure où l’aéronautique doit plus que jamais prendre ses responsabilités en matière d’impact environnemental, le recours à la maintenance prédictive est essentiel pour assurer le bon fonctionnement des moteurs en tout temps et contrôler la consommation de carburant de la flotte aérienne pour optimiser l’utilisation des énergies polluantes.

 

Consulter nos cas d'usage