IoT, IIoT : sont-ils si différents ?

Industrie 4.0
Internet évolue à grande vitesse. Après le web 3.0 porté par l’IoT, c’est l’IIoT qui se met au service du web 4.0 pour rendre Internet plus intelligent.

IoT et IIoT : une interdépendance malgré des différences

Caractéristique majeure de l’industrie 4.0, l’Industrial Internet of Things (IIoT) est née de la volonté d’appliquer l’Internet of Things (IoT) au secteur industriel. Pour rappel, l’IoT est un réseau qui sert de lien entre nos objets physiques, leur système informatique et nous-mêmes. On estime le nombre d’objets connectés en 2020 à 80 milliards. À l’horizon 2025 ils seront 150 milliards d’après les analystes. Cette nette augmentation s’explique par l’avènement du Web 3.0, dit web sémantique, succédant au web social. Le Web 4.0 s’installe progressivement comme élément constitutif de l’industrie 4.0.

Il serait erroné de confronter l’IoT et l’IIoT comme s’ils étaient antagonistes. En vérité, des différences existent et nous allons les démontrer au fil de cet article. Toutefois, il faut garder en tête qu’il s’agit d’expliquer en quoi l’IoT et l’IIoT sont complémentaires et non foncièrement opposables.

Des environnements connectés grâce à l’IoT

L’IoT fait le pari d’établir un lien entre l’objet et son utilisateur. Les années 2010 ont introduit l’IoT avec les montres connectées, les caméras maniables à distance, les systèmes de sonnette ou d’alarme sans fil, etc.

Ce début de décennie 2020 met le pied sur l’accélérateur avec la mise en place d’expériences connectées ultra-réalistes comme la réalité virtuelle (VR), les smart homes ou les voitures autonomes.

Tout cela ne provient pas seulement de la volonté humaine de s’attacher les services des machines. Il s’agit de l’application la plus poussée des connaissances dans le but de servir chaque usager, du particulier en quête de gain de temps à l’industriel en recherche incessante d’innovations.

En somme, ces millions de données présentes sur Internet et que l’on nomme “Big data” sont en grande partie le fait de l’IoT.

L’industrie connectée grâce à l’IIoT

Qu’en est-il de l’IIoT ?

Comme son nom l’indique, l’IIoT est utilisé dans les industries. Aujourd’hui, une entreprise qui souhaite se positionner aux premiers postes d’un point de vue concurrentiel se doit de s’adapter à l’évolution industrielle et à la forte dépendance à l’IIoT.

Avec la démocratisation des outils informatiques et la facilitation des opérations de maintenance, n’importe qui peut interpréter les résultats d’une analyse fournie par un système intelligent d’IIoT.

Par exemple, un capteur relié à DiagFit (logiciel de maintenance prédictive développé par Amiral Technologies) et installé sur un appareil de production va pouvoir fournir des informations à l’expert chargé de traiter les résultats.

Cela est possible grâce au machine learning. C’est-à-dire que l’objet connecté n’a pas besoin d’intervention humaine pour comprendre son propre fonctionnement. Il n’a pas besoin de connaître l’environnement qu’il analyse non plus puisque l’historique de l’appareil n’est pas nécessaire dans le cadre de l’anticipation d’une panne.

L’IIoT contribue à l’industrie 4.0 puisqu’il s’agit d’une des innovations de cette quatrième révolution. L’apport de technologies de pointe à l’industrie encourage l’avènement d’un nouveau paradigme économique et industriel. Les modes de production sont alors revus pour satisfaire les impératifs d’efficacité et de sécurité imposés aux entreprises. L’installation d’équipements connectés sur des actifs permet de prévenir les pannes pouvant constituer un danger physique pour les équipes en usine ou sur n’importe quel site industriel. La sécurité informatique est également préservée puisque les données susceptibles d’être les cibles de pirates sont rapidement repérées par les logiciels mis au service des entreprises.


Un IoT pour les particuliers et un IIoT pour les professionnels ?

Le grand public ne se rend pas toujours compte de l’omniprésence de l’IoT dans son quotidien. Faire état du nombre d’objets connectés, qu’ils soient intégrés à nos maisons ou à nos véhicules, ou qu’ils soient portables (wearble devices : montres, lunettes, patch à insuline, etc.) devrait suffire pour comprendre l’importance de l’IoT.

Cette distinction entre IoT et IIoT est donc nécessaire puisque les entreprises qui prennent la décision d’installer des objets connectés sur leurs équipements industriels savent pertinemment à quel point cette transition est inéluctable. Elles ont donc conscience de l’apport de l’IoT et de l’IIoT dans leur secteur d’activité.

Les différences entre ces deux plateformes se résument principalement à l’usage fait de l’Internet des objets. Qu’elle soit destinée aux particuliers ou aux industriels, cette innovation ne fait qu’accélérer le processus d’optimisation de l’expérience client et améliorer les dispositifs de production industrielle.