Quels sont les 3 types de maintenance industrielle ?

Maintenance prédictive
Dans cet article, nous revenons sur les différents types de maintenance industrielle utilisés dans une chaîne de production.

Quels sont les différents types de maintenance industrielle ?

Aujourd’hui, dans l’industrie 4.0, les enjeux se multiplient, notamment au niveau de la sécurité du matériel et de sa maintenance. Dans cette perspective, les sites de production doivent trouver des solutions et outils rapides et efficaces pour que leurs machines fonctionnent de la manière la plus optimale possible au sein de l’entreprise. Pour cela, il est nécessaire de bénéficier d’un système de maintenance fiable. Quels sont les différents types de maintenance industrielle ? Dans cet article, Amiral Technologies vous explique tout.

La maintenance industrielle curative ou corrective

La maintenance curative ou corrective a comme objectif de réparer un équipement défectueux afin qu’il puisse revenir à son état de fonctionnement initial. Il peut s’agir de corriger une défaillance totale, c'est-à-dire qui empêche toute la machine de fonctionner, ou d’une défaillance partielle, qui va altérer la machine dans l’exercice d’une mission précise.

Lors d’une opération de maintenance industrielle corrective, il faut absolument que l’équipe qui va mener l’intervention dispose de toutes les informations requises afin d’être rapide et efficace. En effet, les techniciens vont avoir recours à ce type d’action quand ils n’auront pas d’autre moyen d’anticiper une panne ; ainsi, lors de l’arrêt machine non planifié, il faut agir vite afin de ne pas mettre en péril toute la production et la rétablir en toute sérénité.

La maintenance industrielle préventive

La maintenance industrielle préventive, comme son nom l’indique, consiste à mobiliser des techniciens en amont selon un calendrier prédéfini. Cette maintenance a pour emploi de protéger la chaîne de production via un contrôle en amont, en prévenant d'éventuels dysfonctionnements et pannes sur des équipements, composants et pièces détachées.

C’est ainsi que, selon les réglementations en vigueur, la maintenance préventive sera obligatoire sur certains équipements, et devra bien respecter les recommandations du constructeur.

Cependant, si la maintenance industrielle préventive participe à la préservation des machines, cette opération a ses limites car il est difficile d’anticiper une panne via cette pratique, en raison de l’écart entre l’usure théorique d’un actif et son usure réelle. Dès lors, la maintenance industrielle préventive n’est pas toujours optimale, car elle demandera parfois la mobilisation de toute une équipe et de moyens financiers alors qu’il n’y a pas de panne sur les machines.

La maintenance industrielle prédictive

La maintenance industrielle prédictive a pour fonction de régler tous les problèmes de la maintenance curative et la maintenance préventive. Avec l’avènement de l’industrie 4.0, cette technique s’est développée de plus en plus afin de s’adapter aux nouveaux besoins du secteur avec des compétences déterminantes. Si la maintenance curative et la maintenance préventive ne peuvent pas anticiper les pannes, la maintenance prédictive possède, quant à elle, cette qualité.

Cette dernière fonctionne via l’utilisation d’algorithmes de machine learning pour anticiper les pannes, et dès lors organiser des interventions sur les machines concernées avant qu’elles s’arrêtent de fonctionner. Une pratique qui permet d’éviter les arrêts machine intempestifs, mais aussi d’optimiser les ressources humaines allouées à la maintenance et les stocks de pièces de rechange.

C’est dans cette perspective qu’Amiral Technologies a développé DiagFit, son logiciel de maintenance prédictive qui aide les experts métier à la détection d'anomalies pour préserver l’activité de l’industrie. Ainsi, à chaque fois qu'une anomalie est détectée, les experts peuvent accepter ou rejeter le signalement afin d’alimenter l’algorithme du logiciel et de l’améliorer.

Pour accompagner le plus grand nombre, DiagFit fonctionne avec tout type de données et s’adapte à n’importe quelle machine ; de plus, le logiciel dispose d’une interface claire et lisible afin de faciliter le travail des services de maintenance et d’entretien. Dès lors, DiagFit représente une petite révolution dans le monde industriel, pouvant s’articuler avec des logiciels de GMAO (maintenance assistée par ordinateur), en faisant plus facilement le lien entre les machines et les hommes chargés de s’en occuper.